Boutiques de disques vinyles à Londres, la suite

Une nouvelle visite dans ma ville favorite et l’occasion de découvrir des boutiques que je ne connaissais pas avec notamment un gros coup de coeur pour une adresse en particulier. C’est parti !

A lire également : mes disquaires préférés de Londres (partie 1) et d’Edimbourg

Crypt Of The Wizard

324C Hackney Road (métro : Central Line, descendre à Bethnal Green puis marcher)
http://www.cryptofthewizard.com/

Comme son nom le suggère, il s’agit d’une (petite) boutique dédiée uniquement au metal au sens large, du heavy metal traditionnel au black metal le plus extrême. On y trouve du neuf comme de l’occasion, une sélection somme toute assez réduite mais la boutique est assez récente. Souhaitons lui de se développer même si les prix sont globalement assez élevés et qu’il n’y a malheureusement pas de section « petits prix » mais c’est une chouette petite adresse qui a de la gueule, et si je n’ai pas trouvé mon bonheur, j’ai quand même apporté ma petite contribution pour les soutenir :

Crypt Of The Wizard

Lucky Seven

127 Stoke Newington Church St (overground, descendre à Stoke Newington et marcher quelques minutes)

Content de voir que la boutique existe toujours ! J’étais un peu resté sur ma faim la dernière fois n’ayant pas eu le temps de fouiller dans l’ensemble de l’arrière boutique. Bon, même en s’y mettant à deux, ce n’est toujours pas le cas mais disons que 90% ont été passés au peigne fin !

C’est toujours aussi fun de « digger » dans cette boutique mais le résultat est quand même peu probant tant les bons albums sont rares voire… absents ! Les bons disques sont très certainement déjà partis depuis longtemps… En même temps, à 1£ les trois disques, on est en droit de s’attendre au pire.

Quelques trouvailles : Clannad, deux albums d’Electric Light Orchestra, deux albums de Sky et du Abba

Rough Trade West

130 Talbot Road, London (métro : lignes Central, District ou Circle, descendre à Notting Hill Gate et prendre Portobello Road)
https://www.roughtrade.com/

La boutique originelle, plus roots que son homologue de Brick Lane, qui propose une offre en disques d’occasion plus fournie, avec notamment des bacs à 5£. Mais je n’ai rien trouvé de spécial et globalement, les prix ne sont pas des plus attractifs…

Rough Trade West

Music & Video Exchange

38 Notting Hill Gate, Notting Hill (métro : lignes Central, District et Circle, descendre à Notting Hill Gate)
http://www.mgeshops.com/

Un voyage à Londres ne serait pas totalement complet sans une visite chez Music & Video Exchange. Jamais déçu ! Toujours du choix et toujours des prix abordables. Parmi mes trouvailles (du très classique : Doobie Brothers, Elton John, Strawbs, Steve Hackett, Grand Funk…) mais je retiens surtout deux albums qui m’ont vraiment fait plaisir : Caledonia (qui n’existe pas en CD) et Butterstone, du songwriter écossais Dougie Maclean, un artiste dont je suis très fan et que je n’avais jamais croisé en vinyle (et très rarement en CD  d’ailleurs).

Portobello Market

Portobello Road (métro : lignes Central, District et Circle, descendre à Notting Hill Gate)
http://www.portobelloroad.co.uk/

Portobello Market

Un passage rapide au Portobello Market en allant chez Rough Trade. Quelques stands de disques ici et là mais rien de très excitant. Un endroit plutôt destiné aux touristes de passage (très nombreux) qui seront ravis de rapporter un vinyle des Beatles comme souvenir sans avoir à sillonner tout Londres à la recherche du meilleur prix… A éviter si vous manquez de temps (prix élevés, beaucoup de monde), privilégiez plutôt le Brick Lane Market.

Brick Lane Market

91 Brick Lane (métro : ligne District, descendre à Aldgate East, ou encore plus proche, prendre l’overground et descendre Shoreditch High Street)
http://www.visitbricklane.org/

Le Brick Lane Market est également très touristique mais avec ce côté un peu plus « roots » qui me plaît davantage et surtout, les prix des disques sont plus raisonnables. Il y a notamment un vendeur ambulant (vendeur chez qui j’ai trouvé de très bons albums lors de la foire aux disques du Old Spitalfield Market, deux jours auparavant) qui propose une offre du type 10£ les trois disques.

On trouve également un vendeur en sous-sol parmi les fringues vintage (suivre le panneau un tantinet prétentieux « biggest vinyl sale in London » sur Brick Lane) qui propose pas mal de bons albums à 10£ et 5£ et tout un tas de bacs à 1£ (rien de terrible…). J’y avais trouvé Beside Manners Are Extra de Greenslade l’année dernière, j’ai cette fois-ci trouvé leur premier album éponyme qui était assez haut placé dans ma wishlist, la boucle est bouclée.

At last but not least, on termine avec Flashback Records, enseigne composée de trois adresses. J’ai gardé le meilleur pour la fin car honnêtement, il y aura un avant et un après Flashback (oui rien que ça ! lol). Voyons ça de plus près…

Flashback Records Crouch End

144 Crouch Hill, Crouch End (métro : ligne Northern Line, descendre à Highgate et marcher vers l’est)
http://flashback.co.uk/

On commence avec l’adresse située la plus au nord de Londres et la boutique la plus petite des trois. Une choix somme toute assez limité et pourtant, j’y ai trouvé deux albums dont je suis très content à savoir Anyway de Family et le deuxième album de Druid, Fluid (peut-être ma trouvaille favorite de ce voyage).

Les disques neufs et d’occasion ne sont pas mélangés, un code couleur au niveau des intercalaires les différencie (orange pour le neuf, blanc pour l’occasion).  Par ailleurs, les prix sont plutôt raisonnables ici comme dans les autres Flashback. Pour donner une idée, les albums que j’ai choisis étaient à 4.99£.

Mes trouvailles : Anyway de Family, Fluid de Druid, Broken Barricades et A Salty Dog (version double avec le premier album) de Procol Harum

Flashback Records Shoreditch

131 Bethnal Green Road, Shoreditch (métro : line Central, descendre à Bethnal Green)
http://flashback.co.uk/

Direction le quartier de Shoreditch (un de mes quartiers préférés) pour découvrir la boutique la plus récente des trois (ouverte en 2014), qui est beaucoup plus grande que celle de Crouch End et très lumineuse, avec un sous-sol. Du neuf mais surtout beaucoup d’occasion et des bacs à petits prix. Là aussi les prix sont de façon générale plutôt intéressants. Une excellente boutique que je compte bien visiter régulièrement !!

Mes trouvailles : PH7 de Peter Hammill, Space Metal de UFO, Not Fragile de Bachman-Turner Overdrive, Front Page News de Wishbone Ash, Another Live de Utopia…

Coup de coeur : Flashback Records Islington

50  Essex Road, Islington (métro : ligne Northern Line, descendre à Angel)
http://flashback.co.uk/

Je termine avec mon coup de coeur de ce voyage, le Flashback Records d’Islington, près du métro Angel (et de Five Guys également mais je m’égare…), la branche la plus ancienne ouverte en 1997. Cette adresse rentre directement dans la liste de mes boutiques favorites avec Vinyl Villains (Edimbourg) et bien sûr Music & Video Exchange (Londres).

Flashback Records Islington

J’ai passé pas mal de temps dans le sous-sol où l’on trouve un très large choix de disques d’occasion orientés plutôt classic rock, hard rock, progressif, folk, goth, proposés à des prix variables mais la plupart du temps abordables. Bref tout ce que j’aime !

J’y suis retourné une deuxième fois vraiment par plaisir. Le choix niveau rock progressif est plutôt pas mal, alors certes la part belle est faite à Emerson, Lake & Palmer par exemple, très courant à Londres (plus courant que Yes ou même Genesis) mais en fouinant un peu, on tombe sur des choses en peu moins communes, très content notamment d’avoir trouvé les premiers albums de Camel et Focus ainsi que Time And Tide de Greenslade (et du plus classique : Lynyrd Skynyrd, Saga, The Nice…).

Flashback Records Islington fait donc déjà figure de passage obligé pour mes prochaines virées londoniennes.

Pour conclure, une petite vidéo pour découvrir l’équipe de Flashback Records 😉

L’exploration musicale de Londres continue et est toujours aussi passionnante !  J’espère que ces nouvelles pistes vous seront utiles !

A bientôt pour de nouvelles adresses, à Londres ou ailleurs 😉

Article suivant Post

Article précédant Post

10 Commentaires

  1. Sardequin 13 septembre 2017

    Sympa ! Un jour, je ferais la même chose sur Marseille ! parc que si je fais ça sur Aix en provence, il y a 1 vrai disquaire (ne parlons pas de la Fnac), un bouquiniste avec deux bacs de disques d’occasions (j’y ai trouvé des disques sympas, mais en ce moment, c’est pas la joie), une boutique de fringues vintage avec un gros rayon vinyles mais des prix pour élèves pour les disques intéressants (exemple : un album de Ribeiro + Alpes à 25€ – que j’ai eu la chance de dénicher à 1€ en vide-greniers), et une Trocante en centre ville (un rayon vinyles avec parfois du pas mal, mais que de l’occasion) ! Donc, un coup de chance pour dénicher quelque chose (la dernière vois, le Fisher-Z et le Caravan) !

  2. Sound_Chaser 13 septembre 2017 — (Auteur de l’article)

    Ah tiens marrant je l’ai aussi la boutique de fringues vintage avec des disques assez chers 🙂

    Il y a beaucoup de boutiques à Marseille, je ne connais pas du tout ?

    J’aimerais bien faire pareil pour Dublin, ou une autre ville d’Angleterre ou d’Ecosse mais il faut rester un certain temps pour vraiment pouvoir explorer…

    • Sardequin 14 septembre 2017

      J’en connais au moins 7 ou 8 à Marseille ! Mais je ne suis pas allé chez tous ! En fait je n’ai pas l’occasion de descendre sur Marseille régulièrement, donc ça fait un moment que je n’y suis pas allé !

      • Sardequin 14 septembre 2017

        PS : marre du correcteur automatique et des fautes corrigées n’importe comment ! :-p

        Dans mon commentaire antérieur, il fallait lire : «  des prix élevés » (que viennent faire des « pour élèves » ? 😉 )

  3. kReEsTaL 16 septembre 2017

    Je suis toujours aussi fan de tes compte-rendus vinylesques ! On a beau voyager ensemble, je ne suis pas toujours présente quand tu découvres ces boutiques, alors c’est vraiment intéressant.

    Parmi les boutiques de vinyles où j’ai mis les pieds, mention spéciale effectivement pour Flashback Records Islington, qui a le bon goût de mettre en avant le vinyle de « Boys for Pele » de Tori Amos ♥︎ C‘est suffisamment rare pour être noté.

    PS : je suis totalement jalouse de ta petite mise en avant post-intro de billets sur le même sujet ! Très efficace ! 😉

    • Sound Chaser 17 septembre 2017 — (Auteur de l’article)

      Ah ah merci 😉 Effectivement joli le Tori Amos, on ne croise pas si souvent que ça ses albums, toutes boutiques confondues.

      Hâte d’y retourner dans cette boutique, ne serait-ce que pour voir si le stock tourne ! 😉

  4. Diablotin 28 février 2018

    J’aime beaucoup l’affichette « Paradis du Vinyle » qui te conduit vers la cave au lieu d’indiquer le septième ciel 😀 !!! Très chouette reportage-photo, au demeurant : Londres reste toujours aussi attirante !

    • Sound Chaser 28 février 2018 — (Auteur de l’article)

      Ah ah oui c’est le genre de panneaux qui me parle 😀 Merci sinon, j’aime beaucoup ces trois boutiques Flashback Records, une bonne découverte de ce périple, hâte d’y retourner !! 😉

Laisser un commentaire

© 2018 Grooves & Memories

Thème par Anders Norén, modifié par Sound Chaser