Sortie : 1969

Pressage : France, Atlantic, ? (Discogs)

Premier album du Zeppelin, sorti en 1969. Le groupe plante le décor avec son hard rock imprégné de blues énergique et sans concession. Un classique du genre avec des incontournables comme « Good Times Bad Times » qui ouvre l’album, l’énorme « Dazed And Confused » ou encore le fougueux et expéditif « Communication Breakdown ».

Ce premier effort fait sans conteste partie du club des excellents « debut albums », mais pour autant, il ne figure pas parmi mes préférés du groupe. Je le trouve peut-être un peu moins épique et ambitieux que les albums qui suivront ou tout simplement moins inspiré…

Car voyons les choses en face, ce premier album est pratiquement un disque de reprises (plus ou moins créditées), que ce soit des reprises blues (« Dazed And Confused », titre de 1967 de Jake Holmes, « How Many More Times » de Howlin Wolf ou « You Shook Me » et « I Can’t Quit You Baby » de Willie Dixon) ou folk (« Babe I’m Gonna Leave You » écrite par Anne Bredon, chanteuse folk américaine, titre repris également par Joan Baez ou encore « Black Mountain Side » inspiré par la version de Bert Jansch du morceau traditionnel « Black Water Side »).  Six titres sur neuf…

Quoiqu’il en soit, au-delà des emprunts en mode OSEF et des controverses qui en découlent (légitimes du reste),  Led Zeppelin apportera un souffle nouveau au rock de la fin des années 60,  un son d’une lourdeur inédite pour l’époque et réinventera les titres qu’il s’approprie (et il s’en appropriera un certain nombre tout au long de sa carrière…). Mes préférés demeurent : « Babe I’m Gonna Leave You » et l’épique « How Many More Times ».