stairway_to_heaven

Inner sleeve of Led Zeppelin’s fourth album

Il y a de ces groupes un peu à part qui ont une signification spéciale, personnelle, qui va au-delà même de la musique parfois, pour moi Led Zeppelin fait partie de ces groupes. Led Zeppelin m’évoque mes premiers disques achetés (notamment Led Zeppelin III en CD), les albums que j’ai certainement le plus écouté (et que j’écoute encore sans lassitude) mais surtout l’intérêt croissant pour le rock et la musique en général que je ressentais grâce à eux durant mon adolescence. C’est aussi le groupe grâce auquel j’ai appris et travaillé le plus la guitare. Vous l’aurez compris, pour certains c’est les Beatles, pour moi ça a toujours été Led Zeppelin!

Voici une sélection de mes titres préférés, choix évidents pour certains, plus difficiles pour d’autres (notamment ajouter des titres du troisième album ou de Physical Graffiti):

  • Babe I’m Gonna Leave You (Led Zeppelin, 1969) : Un savant mélange d’acoustique et d’électrique dans la plus pure tradition du groupe, tout ce que j’aime!
  • Whole Lotta Love (Led Zeppelin II, 1969) : Un classique, vraiment emblématique de l’efficacité du groupe et de la puissance qu’il peut générer.
  • Immigrant Song (III, 1970) : Et dans le genre riff efficace et puissant… J’ai toujours trouvé génial que cet album commence par ce titre… Ce riff, ces paroles… Ca plante le décor de façon tellement parfaite. « We come from the land of the ice and snow… »
  • Since I’ve Been Loving You (III, 1970) : Robert Plant absolument magistral sur ce classique blues. Le groupe fait un peu plus dans le détail ici et c’est magnifique!
  • Stairway To Heaven (IV, 1971) : Bon forcément, difficile de ne pas la citer! Ecoutée des centaines de fois, jouée à la guitare (mal) des centaines de fois, c’est LE titre du groupe. C’est pour moi un morceau très important car il m’a sensibilisé aux compositions plus longues, à tiroir, comme « Child In Time » ou « Bohemian Rhapsody », à une époque où j’ignorais l’existence même du terme « progressif »…
  • The Rain Song (Houses Of The Holy, 1973) : Un autre titre que j’ai adoré dès ma première écoute de part sa construction progressive. Découvert du Mellotron avec ce titre également.
  • No Quarter (Houses Of The Holy, 1973) : Je mettrais celle-ci dans mon top 5 je pense. C’est un des titres parfaits du groupe à mon sens. Un de mes soli préférés de Page, un riff excellent, le Rhodes passé dans le phaser Maestro, les paroles… Du grand art!
  • The Rover (Physical Graffiti, 1975) : Un titre plus simple, très accessible et efficace, j’ai toujours adoré la mélodie du refrain. Tous un tas de souvenirs me reviennent quand je l’écoute d’où sa place ici car du même album j’ai beaucoup hésité avec l’énorme « In My Time Of Dying »…
  • Kashmir (Physical Graffiti, 1975) : L’autre titre parfait du groupe, dans mon top 3 pour le coup, sans hésiter. Le genre de titre épique, comme « Stargazer » de Rainbow par exemple dont je raffole. La définition de l’adjectif « épique » en un titre et pourquoi Led Zeppelin aura toujours une place ad vitam aeternam parmi mes groupes préférés.
  • Achilles Last Stand (Presence, 1976) : Encore une fantastique façon d’ouvrir un album! Introduction en douceur avant la déferlante et des arrangements de guitares exceptionnels. Presence est toujours un peu dans l’ombre des albums précédents mais rien que pour les 10 minutes d’Achilles Last Stand, je l’apporterai sur une île déserte.

A vous!  😉