• Genesis - Foxtrot

    Genesis – Foxtrot

    Réédition française de 1976 de ce classique du rock progressif symphonique sorti en 1972. Après l’excellent Nursery Cryme, sorti en 1971, Genesis livre un album encore un peu plus abouti avec quelques titres incontournables à la clé. A commencer par « Watcher Of The Skies » et son introduction au Mellotron culte, sombre et inquiétante, qui plante le décor et donne le ton de l’album. « Time Table », le moment de répit de la face A, petite ballade moins indispensable mais qui reste la bienvenue avant d’enchaîner sur l’excellente « Get’Em Out By Friday » et une performance vocale impressionnante de Peter Gabriel, théâtrale et inspirée. La face A se termine sur « Can-Utility And The…

  • Genesis - Nursery Cryme

    Genesis – Nursery Cryme

    Comme pour Trespass, c’est à nouveau Paul Whitehead qui signe le gatefold magnifique de ce troisième album de Genesis. La pochette est un indice, on devine que l’univers du groupe s’est enrichit par rapport à Trespass, visuellement donc mais aussi et surtout musicalement. Le titre d’ouverture « The Musical Box » donne le ton de l’album. Il s’agira d’un des albums majeurs du groupe, le premier d’une plutôt longue série (jusqu’à disons 1977 et leur fabuleux live Seconds Out).  Ce premier titre est la quintessence de Genesis, mais aussi du rock progressif en général. 10 minutes audacieuses pleines de rebondissements et un Peter Gabriel littéralement habité, magistral dans son interprétation théâtrale et unique…

  • Genesis - Selling England By The Pound

    Genesis – Selling England By The Pound

    Un monument! Certainement l’un des meilleurs albums du groupe, il est devenu au fil des années, mon album fétiche des anglais mais également du genre musical en lui-même. Il figure depuis pas mal d’années dans mon palmares du rock progressif (et tous genres confondus d’ailleurs) et je pense pouvoir dire qu’il est est devenu indétronâble, au même titre qu’un Close To The Edge de Yes. Je ne suis pourtant pas particulièrement fan de « I Know What I Like » et « More Fool Me » mais le reste de l’album est tellement fascinant que je prends ces deux titres un peu plus conventionnels comme des pauses entre les moments les plus épiques et…