• Genesis - Foxtrot

    Genesis – Foxtrot

    Réédition française de 1976 de ce classique du rock progressif symphonique sorti en 1972. Après l’excellent Nursery Cryme, sorti en 1971, Genesis livre un album encore un peu plus abouti avec quelques titres incontournables à la clé. A commencer par « Watcher Of The Skies » et son introduction au Mellotron culte, sombre et inquiétante, qui plante le décor et donne le ton de l’album. « Time Table », le moment de répit de la face A, petite ballade moins indispensable mais qui reste la bienvenue avant d’enchaîner sur l’excellente « Get’Em Out By Friday » et une performance vocale impressionnante de Peter Gabriel, théâtrale et inspirée. La face A se termine sur « Can-Utility And The…

  • Steve Hackett - Voyage Of The Acolyte

    Steve Hackett – Voyage Of The Acolyte

    Premier album solo de Steve Hackett enregistré juste avant la fin de la tournée de The Lamb Lies Down On Broadway. L’ancien guitariste de Genesis a sorti un certain nombre d’excellents albums mais je dois dire que celui-ci reste mon préféré. On ne va pas se mentir, avec Phil Collins à la batterie (et au chant sur « Star Of Sirius ») et Mike Rutherford à la basse, on n’est vraiment pas loin de Genesis. Certes il manque l’élément principal (Peter ou Tony, à vous de choisir…),  mais globalement, on est en terrain familier. Voyage Of The Acolyte est peut-être un peu moins sombre et plus pastoral qu’un Nursery Cryme ou qu’un Foxtrot pour…

  • Bo Hansson - Attic Thoughts

    Bo Hansson – Attic Thoughts

    Sorti en Suède en 1975 sous le titre original Mellanväsen, Attic Thoughts est le troisième album de Bo Hansson. Si Attic Thoughts se fait peut-être un peu moins singulier, mystérieux et venu d’un autre monde (la Terre du Milieu en l’occurence) que le magnifique Sagan Om Ringen (Music Inspired By The Lords Of The Ring), mais ce troisième album n’en demeure pas moins excellent et dans la continuité du précédent, Magician’s Hat. C’est sans doute le fait que la batterie de Rune Carlsson soit beaucoup plus présente qui rend l’ensemble plus « classique » dans la forme et ajoute un fondement rock. En ce sens, certains passages rappellent, et c’est plutôt une bonne chose, Camel. Mike Oldfield évoquait cette idée…

  • Peter Hammill - In Camera

    Peter Hammill – In Camera

    Quatrième album du grand Peter Hammill qui continue d’enchaîner les albums de qualité après le magnifique The Silent Corner And The Empty Stage. L’album démarre en douceur avec « Ferret And Featherbird » en guise d’introduction intimiste puis l’on rentre dans le vif du sujet avec l’inquiétant et dramatique « (No More) The Sub-Mariner ».  Performance vocale impressionnante qui place la barre très haute ! La suite ne déçoit pas puisque l’on plonge encore un peu plus dans le chaos avec « Tapeworm », les musiciens sont déchaînés, particulièrement Guy Evans à la batterie. Petite trêve avec la délicate et magnifique « Again », un peu plus intimiste puis la face A prend fin avec un de mes titres favoris…

  • Genesis - Nursery Cryme

    Genesis – Nursery Cryme

    Comme pour Trespass, c’est à nouveau Paul Whitehead qui signe le gatefold magnifique de ce troisième album de Genesis. La pochette est un indice, on devine que l’univers du groupe s’est enrichit par rapport à Trespass, visuellement donc mais aussi et surtout musicalement. Le titre d’ouverture « The Musical Box » donne le ton de l’album. Il s’agira d’un des albums majeurs du groupe, le premier d’une plutôt longue série (jusqu’à disons 1977 et leur fabuleux live Seconds Out).  Ce premier titre est la quintessence de Genesis, mais aussi du rock progressif en général. 10 minutes audacieuses pleines de rebondissements et un Peter Gabriel littéralement habité, magistral dans son interprétation théâtrale et unique…

  • Bo Hansson - Music Inspired By Lord Of The Rings

    Bo Hansson – Music Inspired By Lord Of The Rings

    Je suis fan de la musique de Bo Hansson et tout particulièrement de cet album, inspiré, comme son nom l’indique, du Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien. Sorti initialement en Suède en 1970 sous le nom Sagan Om Ringen, cette oeuvre est assez singulière. En général, j’aime bien faire des comparaisons avec d’autres albums, pour situer, mais j’avoue qu’avec celui-ci, la tâche est délicate. Il me rappelle un peu dans l’esprit Hergest Ridge de Mike Oldfield, ou bien certains passages du premier album d’Anthony Phillips, tout en étant très différent! L’ambiance y est unique, pastorale et évoque évidemment le Comté de la Terre du Milieu. La musique, principalement acoustique, semble venir d’un autre monde,…