• Genesis - Foxtrot

    Genesis – Foxtrot

    Réédition française de 1976 de ce classique du rock progressif symphonique sorti en 1972. Après l’excellent Nursery Cryme, sorti en 1971, Genesis livre un album encore un peu plus abouti avec quelques titres incontournables à la clé. A commencer par « Watcher Of The Skies » et son introduction au Mellotron culte, sombre et inquiétante, qui plante le décor et donne le ton de l’album. « Time Table », le moment de répit de la face A, petite ballade moins indispensable mais qui reste la bienvenue avant d’enchaîner sur l’excellente « Get’Em Out By Friday » et une performance vocale impressionnante de Peter Gabriel, théâtrale et inspirée. La face A se termine sur « Can-Utility And The…

  • Camel – Moonmadness

    Quatrième album des anglais et encore un classique du genre ! Moonmadness forme pour moi avec Mirage et The Snow Goose, la trilogie incontournable du groupe, trois albums indispensables pour tout amateur de rock progressif qui se respecte. Si The Snow Goose était instrumentale, on retrouve avec grand plaisir la voix apaisante de Andy Latimer sur Moonmadness (elle se fait toutefois bien moins présente que sur Mirage). Après l’intro déjantée « Aristillus », la face A propose déjà une pièce de choix avec l’excellente « Song Within A Song » qui comme son nom l’indique offre de multiples changements, alternant entre atmosphères planantes et passages rythmés. « Chord Change » est elle aussi magnifiquement changeante et…

  • Popol Vuh - Letzte Tage - Letzte Nächte

    Popol Vuh – Letzte Tage – Letzte Nächte

    Letzte Tage – Letzte Nächte est le septième album de Popol Vuh et probablement l’un de ses meilleurs. L’un des plus « rock » également avec la guitare plus en avant qu’à l’accoutumé de Daniel Fichelscher (guitare et percussion) qui éclipse ici très souvent le piano du fondateur Florian Fricke. Certains passages m’évoquent Mike Oldfield mais aussi Dead Can Dance sur l’incantatoire « Haram Dei Raram Dei Haram Dei Ra » notamment, grâce aux voix superbes de Djong Yun et Renate Knaup (Amon Düül II) . La sitar jouée par Al Gromer et la tamboura, par Ted De Jong participent à la nature ethnique et à l’atmosphère apaisante de l’album. Letzte Tage – Letzte Nächte offre une musique mystique et spirituelle particulièrement…

  • Camel - Camel

    Camel – Camel

    Premier album du groupe Camel, sorti en 1973, trouvé chez Flashback Records à Londres. Un premier album plutôt accessible mais néanmoins excellent, qui contient déjà tous les ingrédients d’un univers qui sera développé de manière plus aboutie dès l’année suivante : La chaleureuse présence de l’orgue Hammond, la guitare très Floydienne, la voix planante de Andy Latimer et des arrangements plus épurés et subtiles que beaucoup d’homologues britanniques de l’époque notamment. Si le style est différent, l’esprit rejoint un peu celui de Pink Floyd, une musique certes progressive mais avant tout mélodique et efficace, qui évite la démonstration gratuite. Un fabuleux premier album qui frise la perfection tant il n’y a, à…

  • Bo Hansson - Attic Thoughts

    Bo Hansson – Attic Thoughts

    Sorti en Suède en 1975 sous le titre original Mellanväsen, Attic Thoughts est le troisième album de Bo Hansson. Si Attic Thoughts se fait peut-être un peu moins singulier, mystérieux et venu d’un autre monde (la Terre du Milieu en l’occurence) que le magnifique Sagan Om Ringen (Music Inspired By The Lords Of The Ring), mais ce troisième album n’en demeure pas moins excellent et dans la continuité du précédent, Magician’s Hat. C’est sans doute le fait que la batterie de Rune Carlsson soit beaucoup plus présente qui rend l’ensemble plus « classique » dans la forme et ajoute un fondement rock. En ce sens, certains passages rappellent, et c’est plutôt une bonne chose, Camel. Mike Oldfield évoquait cette idée…

  • Absolute Elsewhere - In Search Of Ancient Gods

    Absolute Elsewhere – In Search Of Ancient Gods

    Un disque un peu oublié de rock progressif électronique et planant que j’aime énormément. Si beaucoup ont été déçu par cet album, c’est dû, je pense, à la présence d’un certain Bill Bruford à la batterie. En effet, In Search Of Ancient Gods est assez éloigné de ce sur quoi le batteur anglais à l’habitude de jouer. On est ici davantage plus proche des univers de Tangerine Dream ou Klaus Schulze que ceux de King Crimson, Yes ou encore UK. C’est un album assez épuré, moins complexe et ambitieux que Tangerine Dream et consorts mais il y a néanmoins cette ambiance planante assez attachante, du moins sur la face A, et qui fait agréablement voyager. La face B…