King Crimson – Red

Septième album de King Crimson, sorti la même année que son prédécesseur, l’excellent Starless And Bible Black, en 1974. On y retrouve la fine équipe, Robert Fripp (guitares), John Wetton (voix, basse) et Bill Bruford (batterie) qui sévit depuis le fabuleux Lark’s Tongues In Aspic.

Il s’agit de l’incarnation du Roi Pourpre que je préfère, sans nul doute et Red reste pour moi l’album définitif du groupe, son chef d’oeuvre (avec évidemment son premier album culte, In The Court Of The Crimson King de 1969). Un classique progressif intemporel qui met à peu près tout le monde d’accord.

Red clôt une décennie musicale aventureuse et ambitieuse. Il faudra attendre 1981 avant que le groupe ne renaisse de ses cendres, dans une nouvelle incarnation, avec l’album Discipline.

A la fois complexe et poétique, introspectif et universel, l’album atteint son point de non retour avec la sublime « Starless ». Une première partie d’une mélancolie envoûtante, magnifiée par de superbes nappes de Mellotron, qui évolue progressivement vers une seconde partie inquiétante, où la tension devient presque étouffante, pour aboutir à un final magistralement épique. Le dernier titre de King Crimson des années 70 et certainement l’un des plus poignants, peut-être même l’un des plus beaux du rock progressif. Album culte évidemment !

Next Post

Previous Post

2 Commentaires

  1. Sardequin 17 novembre 2018

    Superbe album en effet ! Tout comme Lark’s Tongues In Aspic dont, petite anecdote, trouvé cet album un dimanche matin dans un vide-greniers, sur le seul stand avec vinyle et le seul vinyle de ce stand !!!

    Sinon, j’ai un souvenir de King Crimson assez particulier avec un professeur d’Anglais qui nous a fait étudier un texte d’un titre d’un album de King Crimson. J’étais au collège, c’était donc entre 1970 et 1973 et j’avais entre 11 et 14 ans ! Mais ma mémoire n’est pas aussi précise, impossible de me souvenir de quel album il était issu ce texte. J’ai juste le souvenir d’un texte, on a écouté le titre en question pendant le cours, chanté très vite, comme scandé. Il faudrait que j’écoute les quelques albums de King Crimson de cette époque que j’ai dans ma collection (4 de cette période) pour m’en souvenir ! Mais ce n’est que quelques années plus tard – après 1974 que j’ai vraiment découvert le groupe !

    • Sound Chaser 18 novembre 2018 — Post Author

      Il t’attendait le Lark’s Tongues In Aspic ! Pas si courant que ça en vide-greniers !! Mon exemplaire de Red provient aussi d’un vide-greniers dans un bac où j’avais également trouvé du Kansas, du Jethro Tull, du Moody Blues… Un chouette bac !

      Dur à dire pour ton titre mais c’est plutôt sympa d’étudier du King Crimson en cours d’anglais !! Les paroles du premier album de 69 sont superbes !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Grooves & Memories

Theme by Anders Norén, modifié par Sound Chaser