• Jonathan Snipes And William Hutson - Room 237

    Jonathan Snipes And William Hutson – Room 237

    Room 237 est la bande originale du documentaire du même nom sur le chef d’oeuvre de Stanley Kubrick, Shining. Death Waltz nous a sorti une bien belle édition avec vinyle coloré 180g à jouer en 45 tours, un poster et le CD de la bande originale complète, le tout dans un fourreau rigide certes peu pratique mais très classe. On retrouve donc sur le vinyle le meilleur de la bande son du documentaire avec en tête les excellents « To Keep From Falling Off », « Moon Landing » et « Dies Arie ». Cette bande son s’adresse aux fans de Tangerine Dream, John Carpenter mais aussi Goblin (sur « Dies Arie » notamment) et aux amateurs de…

  • Eye - Vision And Ageless Light

    Eye – Vision And Ageless Light

    Album de l’année 2016 sur Grooves & Memories! Vision And Ageless Light est un album que j’attendais depuis pas mal de temps, depuis ma découverte du premier effort studio du groupe, Second Sight, à vrai dire. Il s’agit sans aucun doute (et d’assez loin) de mon album préféré de 2016 et ce fut une évidence dès les premières secondes de Mellotron de « Book Of The Dead ». Vous savez ce sentiment que vous pouvez avoir devant l’introduction d’un film qui plante tout de suite le décor et vous laisse penser que vous allez passer un excellent moment. Eye est sans conteste mon groupe favori de vintage prog (avec Astra et Wobbler,…

  • Playlist

    Chanson du jour : Searching de Eye

    Le nouveau Eye vient de sortir et il a l’air d’être tout simplement fabuleux, dans la digne lignée du précédent, Second Sight, qui fut pour moi une grande découverte, le même genre de découverte que The Black Chord de Astra et à mon avis l’un des très très grands albums de rock progressif de ces 10 dernières années… La vidéo ci-dessus est un titre joué live extrait de ce nouvel album qui s’intitule Vision And Ageless Light. Vous pouvez l’écouter sur Bandcamp ici. Dès l’introduction, je suis conquis l’album est absolument monstrueux! Pour les éditions physiques, l’album est notamment distribué par Laser’s Edge. 2016 prend d’un seul coup un tournant…

  • Edgar Froese - Epsilon In Malaysian Pale

    Edgar Froese – Epsilon In Malaysian Pale

    Si je possédais déjà quelques vinyles depuis pas mal de temps, du Marillion, du Pink Floyd, du King Crimson ou du Mike Oldfield par exemple, je crois bien que c’est à partir de cet album d’Edgar Froese que je me suis véritablement intéressé au vinyle et d’ailleurs, dans le même temps, à la musique électronique allemande, il a quelques années de ça. Pourquoi cet album en vinyle ? Tout simplement parce qu’à l’époque et sûrement par hasard, je ne le trouvais pas en CD à prix raisonnable. D’autant plus que l’album a été remixé en 2004, réédité avec une nouvelle pochette toute laide, bref le cauchemar. Le risque de le…

  • King Crimson ‎– In The Court Of The Crimson King

    King Crimson ‎– In The Court Of The Crimson King

    Comment faire plus emblématique que In The Court Of The Crimson King? King Crimson offre en 1969 avec ce premier disque, l’un des tous premiers albums de rock progressif, à l’influence incommensurable. Pochette emblématique également avec cette peinture d’un visage horrifié aux couleurs vives qui ne peut laisser indifférent et qui est le parfait exemple d’artwork donnant tout son sens au support vinyle. In The Court of The Crimson King est, avec Lark’s Tongues In Aspic et Red, mon album favori de King Crimson. Tout y est ou presque. La furie amère de « 21st Century Schizoid Man », les moments de grâce mélancolique de « I Talk To The Wind » et « Moonchild » (et d’expérimentations…