• Astra - The Black Chord

    Astra – The Black Chord

    The Black Chord est le deuxième album du groupe américain de San Diego, Astra. Leur premier album, The Weirding, m’avait déjà fait forte impression, un premier effort impressionnant mais peut-être un peu long et à la production vintage malheureusement un peu brouillonne. Avec The Black Chord, Astra répare ses erreurs en proposant un album tout aussi ambitieux mais plus court, gagnant ainsi en efficacité et une production toujours aussi vintage mais beaucoup plus précise et lumineuse. Musicalement, Astra reste dans un style très typé, un rock progressif 70’s davantage orienté ambiances planantes qu’envolées techniques. On pense souvent à Pink Floyd mais aussi à Hawkwind ou Nektar. The Black Chord est…

  • Black Mountain - In The Future

    Black Mountain – In The Future

    Quatre ans après un premier album éponyme sympathique sans être transcendant, le groupe de Vancouver sort en 2008 In The Future, un deuxième album tout simplement monumental. J’en parlais récemment au sujet de Astra, j’ai une passion pour ces groupes aux sonorités vintage et dans le genre, Black Mountain fait partie de mes favoris. In The Future propose un mélange très réussi de rock psychédélique, de stoner, de space rock, de folk avec des envolées progressives jubilatoires. La face A commence avec l’entraînante « Stormy High » puis la ballade « Angels » et ses nappes de Mellotron mais les choses sérieuses commencent réellement avec l’excellente « Tyrants » et ses 8 minutes aux multiples changements…

  • Bo Hansson - Music Inspired By Lord Of The Rings

    Bo Hansson – Music Inspired By Lord Of The Rings

    Je suis fan de la musique de Bo Hansson et tout particulièrement de cet album, inspiré, comme son nom l’indique, du Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien. Sorti initialement en Suède en 1970 sous le nom Sagan Om Ringen, cette oeuvre est assez singulière. En général, j’aime bien faire des comparaisons avec d’autres albums, pour situer, mais j’avoue qu’avec celui-ci, la tâche est délicate. Il me rappelle un peu dans l’esprit Hergest Ridge de Mike Oldfield, ou bien certains passages du premier album d’Anthony Phillips, tout en étant très différent! L’ambiance y est unique, pastorale et évoque évidemment le Comté de la Terre du Milieu. La musique, principalement acoustique, semble venir d’un autre monde,…

  • Camel - Mirage

    Camel – Mirage

    Je vais aller droit au but, Mirage est un de mes disques préférés de rock progressif. C’est mon album favori du groupe, sans aucun doute (même s’il est suivi de près par Moonmadness ou encore The Snow Goose) mais c’est aussi beaucoup plus que cela. Je trouve que Camel réussit avec Mirage à délivrer un rock résolument progressif mais aussi très mélodique et beaucoup moins démonstratif et pompeux que bien des formations de l’époque. En ce sens, Mirage peut être un choix judicieux pour quiconque souhaiterait découvrir ce genre si riche voire dédaléen qu’est le rock progressif. Mais Mirage c’est surtout une succession d’excellents titres avec deux grosses pièces que sont la suite « Nimrodel/The…

  • Deep Purple - Burn

    Deep Purple – Burn

    Huitième album de Deep Purple sorti en 1974. Mon exemplaire est un repressage français de 1978. Burn marque les débuts studio de Deep Purple Mark III (1973-1975). Ian Gillan et Roger Glover ne sont plus de la partie, remplacés par l’ex Trapeze Glenn Hugues (basse et chant) et David Coverdale (chant principal). Cette formation n’aura duré que le temps de trois albums, Burn, Stormbringer et Come Taste The Band (avec Tommy Bolin qui remplacera Ritchie Blackmore sur ce dernier) mais j’avoue avoir un petit faible pour cette période du groupe. Le duo vocal Hugues/Coverdale était franchement parfait, deux voix tout à fait complémentaires et charismatiques. Quel meilleur exemple que le…

  • Deep Purple - Machine Head

    Deep Purple – Machine Head

    Il y a In Rock bien sûr, monument sorti en 1970 mais il y a aussi Machine Head, l’autre grand classique du groupe version MK II (avec Ian Paice, Roger Glover, Ritchie Blackmore, Jon Lord et Ian Gillian). In Rock contient l’épique « Child In Time » qui à elle seule justifie l’album mais Machine Head n’est pas en reste. On y retrouve LE titre de Deep Purple, le fameux « Smoke On The Water » et son riff aussi simpliste que génial ou encore l’énergique et puissante « Highway Star ». Voilà pour les plus connus. On y trouve d’autres pépites, des titres plus posés et groovy comme « I’m A Leo » ou « Never Before » ou encore « Lazy » qui…

  • Edgar Froese - Epsilon In Malaysian Pale

    Edgar Froese – Epsilon In Malaysian Pale

    Si je possédais déjà quelques vinyles depuis pas mal de temps, du Marillion, du Pink Floyd, du King Crimson ou du Mike Oldfield par exemple, je crois bien que c’est à partir de cet album d’Edgar Froese que je me suis véritablement intéressé au vinyle et d’ailleurs, dans le même temps, à la musique électronique allemande, il a quelques années de ça. Pourquoi cet album en vinyle ? Tout simplement parce qu’à l’époque et sûrement par hasard, je ne le trouvais pas en CD à prix raisonnable. D’autant plus que l’album a été remixé en 2004, réédité avec une nouvelle pochette toute laide, bref le cauchemar. Le risque de le…

  • Genesis - Selling England By The Pound

    Genesis – Selling England By The Pound

    Un monument! Certainement l’un des meilleurs albums du groupe, il est devenu au fil des années, mon album fétiche des anglais mais également du genre musical en lui-même. Il figure depuis pas mal d’années dans mon palmares du rock progressif (et tous genres confondus d’ailleurs) et je pense pouvoir dire qu’il est est devenu indétronâble, au même titre qu’un Close To The Edge de Yes. Je ne suis pourtant pas particulièrement fan de « I Know What I Like » et « More Fool Me » mais le reste de l’album est tellement fascinant que je prends ces deux titres un peu plus conventionnels comme des pauses entre les moments les plus épiques et…

  • Jeff Wayne - The War of the Worlds

    Jeff Wayne – The War Of The Worlds

    « No one would have believed, in the last years of the nineteenth century, that human affairs were being watched from the timeless worlds of space. » C’est sur cette mystérieuse révélation, rapportée par un journaliste interprété par Richard Burton, que débute le premier album de Jeff Wayne, The War Of The Worlds. Il s’agit d’un concept album basé sur le roman de science-fiction du même nom de H.G. Wells publié en 1898. Et quel concept-album ! L’histoire originale est évidemment une excellente base pour un tel exercice, l’idée d’une race extraterrestre hostile qui envahit la terre offrant son lot d’interrogations et de rebondissements. On retrouve tout au long de l’album la…

  • Jethro Tull - Thick As A Brick

    Jethro Tull – Thick As A Brick

    Encore un album emblématique, tant dans le fond que dans la forme, du rock progressif, Thick As A Brick, cinquième album de Jethro Tull, sorti en 1972. Thick As A Brick, c’est un savant mélange de sections acoustiques magnifiques et de moments plus rock, plus débridés. Le chant de Ian Anderson est sublime et je trouve qu’il démontre encore un peu plus sur cet album ses qualités d’interprète, et de compositeur évidemment. Une des autres nombreuses qualités de l’album, l’orgue Hammond de John Evan, dont je suis toujours très friand, est particulièrement à l’honneur et sonne divinement bien. Thick As A Brick reste sans aucun doute mon album préféré du groupe mais suivi quand même…