• Led Zeppelin - Houses Of The Holy

    Led Zeppelin – Houses Of The Holy

    Le premier Led Zeppelin que j’ai acheté en vinyle et l’un de mes albums préférés du groupe. Ce cinquième album des anglais se retrouve un peu coincé entre le mythique quatrième album et l’épique double album Physical Graffiti. Un peu dans l’ombre de ces monuments sans doute mais je lui trouve un charme particulier. Houses Of The Holy contient surtout deux de mes titres favoris du Zeppelin, deux intouchables. La magnifique « The Rain Song » (qui m’a fait découvrir pour la première fois le Mellotron) et cette combinaison acoustique/électrique si caractéristique du groupe que j’aime tant (qu’on retrouve également avec l’excellente « Over The Hills And Far Away ») et bien sûr la monumentale « No…

  • Led Zeppelin - III

    Led Zeppelin – III

    Troisième album du Zeppelin qui monte encore un peu plus en puissance. L’un de mes préférés et, suivant l’humeur peut-être même mon préféré. C’est intimement lié au fait qu’il s’agisse du premier disque (en CD…) que je me sois acheté, ma première véritable révélation musicale. Dès le titre d’ouverture, « Immigrant Song », l’affaire était entendue, il s’agirait d’un album très important dans mon initiation musicale. En même temps, difficile de faire plus efficace comme entrée en matière… Encore pas mal de titres empruntés (pour ne pas dire autre chose) à d’autres artistes ou de titres traditionnels à la sauce Led Zep, mais globalement je trouve que l’identité du groupe devient plus…

  • Bo Hansson - Attic Thoughts

    Bo Hansson – Attic Thoughts

    Sorti en Suède en 1975 sous le titre original Mellanväsen, Attic Thoughts est le troisième album de Bo Hansson. Si Attic Thoughts se fait peut-être un peu moins singulier, mystérieux et venu d’un autre monde (la Terre du Milieu en l’occurence) que le magnifique Sagan Om Ringen (Music Inspired By The Lords Of The Ring), mais ce troisième album n’en demeure pas moins excellent et dans la continuité du précédent, Magician’s Hat. C’est sans doute le fait que la batterie de Rune Carlsson soit beaucoup plus présente qui rend l’ensemble plus « classique » dans la forme et ajoute un fondement rock. En ce sens, certains passages rappellent, et c’est plutôt une bonne chose, Camel. Mike Oldfield évoquait cette idée…

  • Led Zeppelin - Physical Graffiti

    Led Zeppelin – Physical Graffiti

    Difficile de déterminer quel serait mon album de Led Zeppelin préféré. Le genre de questions qui pourrait occuper une discussion (de fans) pendant quelques heures… Si pas mal de titres du Zeppelin sont des standards blues ou folk réarrangés à leur sauce, peut-on utiliser ce critère comme base d’appréciation des albums ? On peut retrouver une liste des reprises ou inspirations du groupe par album sur cet article intéressant de Wikipedia. On remarque que les trois premiers albums sont ceux qui contiennent le moins de titres originaux, contrairement au IV et à Presence qui ne contiennent chacun qu’une reprise et donc Houses Of The Holy et In Through The Outdoor,…

  • Led Zeppelin - II

    Led Zeppelin – II

    Led Zeppelin enfonce le clou après un premier et énorme album sorti en 1968. Ce deuxième album s’inscrit totalement dans la continuité du premier, on retrouve ce fameux mélange de hard rock, blues et folk. Encore pas mal de classiques sur cet album et même peut-être « le » classique du groupe, « Whole Lotta Love » et son riff dévastateur. On retrouve également « The Lemon Song », « Heartbreaker » (une de mes préférées, ce solo !!) ou encore l’implacable « Moby Dick » et sa fameuse envolée rythmique. J’ai une affection toute particulière pour deux titres  : « What Is And What Should Never Be » et « Ramble On » qui représentent une des facettes de Led Zep que je préfère à savoir cette faculté…

  • Dan Ar Bras - Allez Dire A La Ville

    Dan Ar Bras – Allez Dire A La Ville

    J’ai longtemps négligé la musique de Dan Ar Bras, tout comme celle d’Alan Stivell d’ailleurs, pour des raisons un peu floues, des préjugés peut-être. Alors que j’affectionne énormément la musique celtique, je dois avouer que ces artistes ont longtemps été pour moi les représentants du penchant commercial de ce style. C’est avec le premier album de Dan Ar Bras, le magnifique Douar Nevez, que mon opinion a évolué, je me suis ensuite vite pris de passion par la musique de l’artiste breton et plus spécialement par ses premiers disques jusqu’en 1988. Allez Dire A La Ville est un album superbe, un mélange des genres très réussi, avec comme base à l’ensemble, la musique celtique évidemment. En…