Foire aux disques de Dinan
Foires aux disques

Foire aux disques de Dinan, 5ème édition

Petit retour sur la 5ème édition de la convention du disque (et de la BD) de Dinan organisée par Vinyles Factory 22, qui s’est tenue le 17 mars 2019 au Centre des Congrès.

Il s’agit d’un petit événement avec seulement 19 exposants (vinyles et BDs) dont l’ambiance décontractée et conviviale m’a beaucoup plu.

Il n’y avait pas grand monde à l’ouverture mais les collectionneurs (et collectionneuses !) sont arrivés progressivement (plus de 700 visiteurs se seront déplacés ce dimanche, comme l’an passé). Découvrir les stands tranquillement sans que les bacs soient pris d’assaut n’était pas pour me déplaire !

Plusieurs stands m’étaient familiers, avec des vendeurs qui participent notamment aux conventions de Rennes et Nantes, et d’autres stands que je découvrais (j’avais assisté à la toute première édition de cette convention mais dans mon souvenir, il s’agissait de vendeurs encore différents).

Comme toujours je me suis concentré sur les bacs à petits prix. Ils n’étaient pas très nombreux mais par rapport au nombre d’exposants, le ratio était plutôt correct, avec plusieurs bacs à 2€, 3€ ou 5€.

Je n’ai rien déniché d’extraordinaire, deux albums de Ted Nugent (ce qu’il faudrait peut-être mieux passer sous silence) et un album de Bad Company des années 80 (l’amour du risque…).

En revanche je suis très content d’avoir trouvé à petit prix Chocolate Kings de Premiata Forneria Marconi, un groupe de rock progressif italien dont les albums ne courent pas les rues.

Au final, une maigre récolte mais une petite convention très sympathique qui se déroule qui plus est dans une très jolie ville.

Premiata Forneria Marconi - Chocolate Kings

Musicien derrière Spleen Arcana et féru de rock progressif, je partage ici ma passion pour la musique et pour mon support fétiche, le vinyle!

6 Commentaires

  • Sardequin

    J’ai aussi fait une foire aux disques ce dimanche 17 mars. J’ai l’impression qu’elle a été plus « fructueuse » que la tienne. J’ai fait un petit compte-rendu sur mon blog.

    C’est souvent le problème avec les foires aux disques, on en attends souvent trop. Il est clair que les surprises dans les bacs à 3€ ne sont pas souvent au rendez-vous, les vendeurs savent généralement ce qu’ils vendent, et à mon avis, avant l’arrivée du public, les disques (intéressants) doivent déjà passer d’un vendeur à l’autre.

    • Sound Chaser

      Oui complètement ! Les surprises se font plus rares aussi parce que je croise beaucoup plus de disques que je possède déjà. Mais globalement, la plupart des stands sont décevants, je compare encore et toujours avec l’Angleterre alors j’ai un biais mais quand même, je trouve les prix globalement trop élevés. Comme ces bacs de disques bretons à 25€ par exemple, en Bretagne ? Il y a des bacs que je vois à chaque convention, j’ai l’impression qu’ils ne bougent jamais… Je ne vois pas bien l’intérêt j’avoue…

      • Sardequin

        Après, si tu retrouve les mêmes vendeurs tous les ans, s’ils ne renouvellent pas leur stock, c’est sur que ça devient compliqué de dénicher du sang neuf.

        C’est aussi la même chose par chez moi, les mêmes vendeurs d’une année sur l’autre, et en effet, parfois on revoit les mêmes disques. Soit ils n’intéressent personne, soit ils sont trop chers. À mon humble avis, trop chers. J’ai vu chez un vendeur un album qui m’intéresse mais trop cher. Et il était déjà dans son bac l’an passé !

        Et puis, peut-être aussi qu’on commence à avoir trop de disques 😀 ! Il faut devenir beaucoup plus sélectifs.

        • Sound Chaser

          Je vois qu’on rencontre un peu la même chose… En y repensant, les foires aux disques où j’ai trouvé le plus de disques sympas et pas chers sont celles où des particuliers vendaient leurs collections ! Mais bon quoiqu’il arrive c’est toujours sympa d’aller y faire un tour 😉

  • Marie

    « deux albums de Ted Nugent (ce qu’il faudrait peut-être mieux passer sous silence) » Ahah !! J’ai ri.

    Merci pour ce compte-rendu et les jolies photos de Dinan ; pour moi qui ai passé le week-end cloîtrée à travailler, c’est une véritable bouffée d’air frais !

    Pas mal quand même d’avoir déniché ce PFM ! Même si je comprends bien qu’en comparaison avec la foire aux disques de Londres, tu trouves ça maigre…

    • Sound Chaser

      Oui très content du PFM, on n’est plus dans la période « classique » avec le chant italien mais je le trouve quand même très bien cet album 🙂 Et puis en effet, Dinan, il y a pire comme cadre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.