Inishowen
Sur le web

Sur le web #5 : Source audio, écologie et disquaire day

A vous les studios 😉

Musicien derrière Spleen Arcana et féru de rock progressif, je partage ici ma passion pour la musique et pour mon support fétiche, le vinyle!

8 Commentaires

  • Sardequin

    J’ai parcouru il y a quelques jours déjà la liste du Disquaire Day ! De toute manière, le seul disquaire d’Aix ne participe pas ! Et se déplacer, faire 40 km pour ne pas trouver le disque intéressant de cette liste, autant chiner, c’est tout aussi aléatoire et tout aussi génial. Hier dans un Troc j’ai trouvé un album d’Areski et Brigitte Fontaine (pas à prix vide-greniers, ni à celui de ma ressourcerie habituelle), mais pas non plus à un tarif Disquaire Day ! Même si un ou deux album auraient pu me faire de l’œil !

    • Sound Chaser

      Oui je suis bien d’accord ! En fait ça pourrait être sympa dans l’absolu de sortir des albums inédits ce jour là mais déjà pas en édition limitée, après tout quel intérêt ? Et puis vraiment inédits, parce que le live de CSNY ou Tangerine Dream ou encore le premier album de Yes, ça sert à quoi ?
      Sans parler des disques couleurs et autres picture dics…

      Sympas les disques que tu as trouvé en effet 😉

  • Diablotin

    • Rassurez-vous 😀 ! Il y a au moins un album inédit qui va sortir : enregistré en 1972 par Marvin Gaye, et jamais sorti depuis -l’artiste s’y opposait de son vivant, pour un tas de considérations plus politiques qu’artistiques-.
    • Je me suis rendu vers les liens proposés : leur lecture est intéressante et, à mon sens, un peu partisane parfois : l’empreinte carbone d’un disque vinyl est excessivement élevée lors de la fabrication du support, d’une part -ce qui explique sont coût élevé désormais-. Par ailleurs, quel que soit le master utilisé, la « norme » RIAA -c’est plus un ensemble de recommandations qu’une norme-, qui date du milieu des années 50, n’a jamais été totalement fixée et reste interprétée de manière assez libre par les fabricants de pré-préamplificateurs phono, ce qui explique les différences audibles que l’on peut constater de l’un à l’autre : généralement, bosse ± prononcée dans le bas-médium et courbe de réponse très variable -mais jamais linéaire…- au-delà de 5000 Hz.
    • J’ai bien aimé l’argument n°3 dans l’article « 5 raisons… » : la nostalgie n’a pas de prix, en effet !!!
    PS : très chouette liste « contre-culture underground » pour 1969 : de jolies découvertes à y faire ! Merci !!!

    • Sound Chaser

      Oui en toute objectivité, je ne suis pas très convaincu par cette histoire d’empreinte carbone du streaming… Il faut déjà pas mal d’écoutes par album pour que le streaming consomme plus d’énergie que la fabrication des supports physiques mais bon, plus généralement, je trouvais le sujet intéressant, l’impact du stockage, de toutes ses données, sur l’environnement… Ca va au-delà du streaming 😉

      De rien pour la liste, j’ai pas mal à découvrir aussi !!

      • Sardequin

        Il y a quelques un des albums de cette liste alternative qui sont dans une wish list fantasmée, inutile de dire qu’on peut les chiner en vide-greniers !

        Par exemple le Alexander Spike Spence est vraiment bon, on trouve une réédition a prix raisonnable sur la toile. Et puis Karen Dalton, It’s a beautiful Day, Kevin Ayers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.