Top 10 – Mes albums préférés de 1974

L’exercice du top 10 pour les années 70 relève du casse-tête, voire de la torture pour certaines années. C’est le cas pour 1974, qui reste une des années les plus riches pour mon style favori. Tant et si bien que cette sélection très personnelle se veut presque uniquement progressive ! « Haters gonna hate »…

Plusieurs groupes que j’affectionnent particulièrement sortiront d’ailleurs deux albums cette année là : Peter Hammill, Queen, Christian Vander/Magma, Premiata Forneria Marconi, Deep Purple, un déferlement de créativité qui complique un peu l’affaire ! (on ne va pas se plaindre…)

Argent – Nexus

J’ai découvert la carrière de Rod Argent (ex The Zombies) que très tardivement mais alors quelle révélation ! J’ai tout de suite adoré ses albums sortis entre 1970 et 1975 avec en tête ce Nexus, sorti en 1974, qui reste mon préféré. L’intro instrumentale, « Music Of The Spheres », « Thunder And Lightning », « Keeper Of The Flame », j’adore !

Argent - Nexus

Camel – Mirage

Deuxième album et bim, premier classique ! Leur meilleur album à mon sens, en tout cas mon préféré, varié, maîtrisé de bout en bout, avec les excellentes « Nimrodel / The Procession / The White Rider » et « Lady Fantasy ».

Camel - Mirage

Deep Purple – Burn

Le premier album avec David Coverdale et Glenn Hughes et j’avoue avoir un énorme faible pour cette formation et pour Burn et Stormbringer qui sortiront cette même année. Du hard rock groovy porté par deux voix charismatiques et complémentaires.

Deep Purple - Burn

Genesis – The Lamb Lies Down On Broadway

L’exercice de style typique du rock progressif : le double concept album. Enfin ici par exercice, j’entends leçon. Malheureusement le dernier album avec le fantastique Peter Gabriel qui laisse un groupe au sommet de son art…

Genesis - The Lamb Lies Down On Broadway

Peter Hammill – In Camera

The Silent Corner And The Empty Stage sort la même année, puisqu’il faut choisir (même si dans l’absolu on fait ce qu’on veut hein), j’opterais quand même In Camera qui reste un de mes préférés de monsieur Hammill avec Over.

King Crimson – Red

Mon line up préféré du King Crimson et l’un de leurs chefs d’œuvres. Rien que pour la sublime « Starless » évidemment mais pas que… Un album sombre, de grande classe, sans faille.

Magma – Köhntarkösz

Après l’épique et inquiétant Mekanïk Destruktïw Kommandöh, Köhntarkösz se veut tout aussi inquiétant et intense mais plus mystérieux et hypnotique. Les deux sont pour moi indissociables. Mention spéciale à la version du live de 1975.

Mike Oldfield – Hergest Ridge

Ce deuxième album est un peu coincé entre deux monuments, dans l’ombre du mythique Tubular Bells et du bouleversant Ommadawn. Pour autant, j’adore ce disque à l’ambiance encore différente, à certains moments très pastorale et à d’autres, carrément épique (le fameux riff composé de dizaines et dizaines de pistes de guitares). Un de mes préférés !

Supertramp – Crime Of The Century

Troisième album et cette fois-ci c’est la bonne ! Premier classique de Supertramp qu’ils n’arriveront jamais, je trouve, à surpasser. Y figurent quelques uns de mes titres préférés du groupe : « School », « Rudy », « Crime Of The Century »…

Supertramp - Crime Of The Century

Yes – Relayer

Aaaah cette pochette… Bon Rick Wakeman a quitté le navire après un double album qui n’a pas fait l’unanimité (Tales From Topographic Oceans) et c’est Patrick Moraz qui prend la relève le temps d’un album, le temps d’insuffler un peu de folie à un Yes qui commençait doucement mais sûrement à tourner un peu en rond… Une belle renaissance et en prime l’un de leurs plus grands titres (au sens propre comme au figuré) : « The Gates Of Delirium ».

Yes - Relayer


Et puis il y a bien évidemment le On The Beach de Neil Young, le poignant Rock Bottom de Robert Wyatt, l’excellent deuxième album de Robin Trower, Bridge Of Sighs, le Phaedra de Tangerine Dream et tant d’autres.

Vraiment une année passionnante que je suis loin d’avoir encore totalement exploré !

Next Post

Previous Post

5 Commentaires

  1. hypsis 27 octobre 2018

    Cool ! un nouveau top 10 ! 😉
    Je vais te suivre sur la moitié de ton top sans doute : Genesis, Crimson, Yes, Camel. Il y a aussi d’autres super albums cette année là : Diamond Dog (Bowie), 2 Queen (II et Sheer Heart Attack), des Brian Eno, Sparks, un BÖC que j’aime beaucoup (Secret Treaties), Gentle Giant, ou encore le premier Rush (pas le plus réussi c’est certain)….
    A bientôt!

  2. Diablotin 27 octobre 2018

    Et hop, une liste alternative !
    The Rolling Stones – It’s Only Rock ‘n’ Roll
    Sparks – Kimono My House
    Rory Gallagher – Irish Tour ’74
    Lou Reed – Rock ‘n’ Roll Animal
    The New York Dolls – Too Much Too Soon
    Kraftwerk – Autobahn
    Tom Waits – The Heart Of Saturday Night
    Albert King – I Wanna Get Funky
    Freddie King – Burglar

    Hors concours :
    • Le fabuleux coffret Karajan – « Neue Wiener Schule » consacré aux pages orchestrales de Berg, Schönberg et Webern -magnifiques pochettes, de surcroît -.
    • La non moins exceptionnelle « Appassionata » de Beethoven par Emil Gilels !

  3. hypsis 27 octobre 2018

    Une liste semi alternative:
    King Crimson – RED
    Genesis – THE LAMB LIES DOWN ON BROADWAY
    Yes – RELAYER
    Queen – Sheer Heart Attack
    Joni Mitchell – Court And Spark
    Sparks – Kimono My House
    David Bowie – Diamond Dogs
    Blue Öyster Cult – Secret Treaties
    Gentle Giant – The Power And The Glory

  4. Sound Chaser 27 octobre 2018 — Post Author

    Merci pour vos tops !! Faut que j’écoute ce que je ne connais pas 🙂

    Je ne pense pas au live (à tord) dans cet exercice mais le live de Rory Gallagher, évidemment !!

    Allez, je tente un top « non progressif », même pas peur 😉

    NEIL YOUNG On The Beach
    STEVIE WONDER Fulfillingness’ First Finale
    ROBIN TROWER Bridge of Sighs
    QUEEN Sheer Heart Attack
    LYNYRD SKYNYRD Second Helping (je ne l’ai pas encore en vinyle celui-ci)
    ERIC CLAPTON 461 Ocean Boulevard
    BUDGIE In For The Kill
    RETURN TO FOREVER Where Have I Known You Before
    SCORPIONS Fly To The Rainbow
    SANTANA Borboletta

  5. Diablotin 28 octobre 2018

    • J’ai hésité à rajouter « Fly To The Rainbow », très inégal, et dont les meilleurs titres trouveront tout leur sens en live à Tokyo. Je trouve la batterie très lourde et l’ensemble un peu plombé, du coup. En revanche, j’ai toujours apprécié Uli Jon Roth !
    • Et je n’ai pas hésité à ne pas ajouter à ma liste « 461 Ocean Boulevard » : à vrai dire, je n’aime pas beaucoup Clapton en solo, après ses passages au sein des Bluesbreakers, de Cream ou Derek And The Dominos.
    Le principe de ces listes est éminemment intéressant pour élargir ses horizons musicaux -ou conforter ses choix 😉 !-.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Grooves & Memories

Theme by Anders Norén, modifié par Sound Chaser