Sortie : 1973

Pressage : UK, Warner Bros, 1973 (Discogs)

Second album du groupe sorti neuf mois après leur premier effort éponyme, Beside Manners Are Extra fait partie de mes albums de rock progressif fétiches. La formation menée par David Greenslade (ex Colosseum) livre à mon sens leur disque le plus abouti, une pépite progressive symphonique dans la lignée de premier album.

Alors certes, la voix de Dave Lawson est une affaire de goût, très expressive, parfois très haute perchée et si le claviériste chanteur ne fait pas l’unanimité, je trouve que son interprétation colle parfaitement à la musique du groupe, un peu comme David Surkamp et Pavlov’s Dog d’une certaine façon.

Mais outre l’aspect vocal qui peut dérouter, tout le reste n’est que pur bonheur pour les aficionados de rock progressif 70’s et plus précisément de claviers vintage. Dave Greenslade et Dave Lawson se chargent de faire oublier l’absence de guitariste avec brio et l’orgue hammond et le mellotron notamment, sont particulièrement à l’honneur !

Greenslade sortira donc deux albums en 1973, l’année de Dark Side Of The Moon évidemment mais de tellement d’autres classiques du genre comme Selling England By The Pound, Larks’ Tongues In Aspic ou encore In A Glass House (et j’en passe !).  Difficile de ne pas se retrouver fatalement dans l’ombre de tous ces chefs d’oeuvre mais je suis toujours très friand des outsiders du genre, ces albums un peu plus obscures mais néanmoins captivants et fascinants, à l’image du superbe artwork de Roger Dean himself.

Mon exemplaire est un pressage anglais de 73 trouvé au Brick Lane Vintage Market à Londres pour 8£.