• Rod Stewart - An Old Coat Won't Ever Let You Down

    Rod Stewart – An Old Raincoat Won’t Ever Let You Down

    Voici une chouette trouvaille dénichée lors d’un périple en Irlande, plus précisément en Irlande du Nord puisque c’est dans un charity shop de Derry que j’ai trouvé ce premier album de Rod Stewart. An Old Raincoat Won’t Ever Let You Down est sorti en 1969 et il s’agit ici du troisième pressage anglais sorti en 1971, bizarrement, chez Vertigo. On retrouve le fameux macaron Vertigo Swirl qui fait toujours son petit effet. On retrouve sur cet album à la guitare et à la basse, un certain Ron Wood, issu (tout comme Rod Stewart) du Jeff Beck Group et des Faces, et futur Rolling Stones. Martin Pugh et Martin Quittenton aux…

  • Supertramp - Crime Of The Century

    Supertramp – Crime Of The Century

    Pressage anglais de 1974 pour ce troisième album de Supertramp, Crime Of The Century, certainement mon album préféré du groupe et l’un de mes albums favoris de cette année. L’évolution artistique entre les deux premiers albums en demi-teinte et celui-ci est impressionnante ! L’album contient plusieurs de mes titres préférés : « School », « Hide In Your Shell », « Rudy » et évidemment la magnifique « Crime Of The Century ». Troisième album, succès commercial et premier classique qui débute pendant quelques albums incontournables l’âge d’or d’un groupe au sommet de son art, un rock progressif accessible, terriblement mélodique et d’une très grande classe.

  • Astra - The Black Chord

    Astra – The Black Chord

    The Black Chord est le deuxième album du groupe américain de San Diego, Astra. Leur premier album, The Weirding, m’avait déjà fait forte impression, un premier effort impressionnant mais peut-être un peu long et à la production vintage malheureusement un peu brouillonne. Avec The Black Chord, Astra répare ses erreurs en proposant un album tout aussi ambitieux mais plus court, gagnant ainsi en efficacité et une production toujours aussi vintage mais beaucoup plus précise et lumineuse. Musicalement, Astra reste dans un style très typé, un rock progressif 70’s davantage orienté ambiances planantes qu’envolées techniques. On pense souvent à Pink Floyd mais aussi à Hawkwind ou Nektar. The Black Chord est…

  • Jeff Wayne - The War of the Worlds

    Jeff Wayne – The War Of The Worlds

    « No one would have believed, in the last years of the nineteenth century, that human affairs were being watched from the timeless worlds of space. » C’est sur cette mystérieuse révélation, rapportée par un journaliste interprété par Richard Burton, que débute le premier album de Jeff Wayne, The War Of The Worlds. Il s’agit d’un concept album basé sur le roman de science-fiction du même nom de H.G. Wells publié en 1898. Et quel concept-album ! L’histoire originale est évidemment une excellente base pour un tel exercice, l’idée d’une race extraterrestre hostile qui envahit la terre offrant son lot d’interrogations et de rebondissements. On retrouve tout au long de l’album la…

  • Focus - In And Out Of Focus

    Focus – In And Out Of Focus

    In And Out Of Focus est la réédition anglaise de 1973 du premier album du groupe hollandais Focus, Focus Plays Focus, sorti en 1970. Titre, pochette et ordre des morceaux différent, cette réédition est sortie à l’époque suite au succès des albums à venir, Moving Waves et Focus III. Ce premier album pose les bases du son Focus mais il faut bien dire qu’on n’est pas encore en présence du rock progressif inspiré qu’ils nous livreront quelques années plus tard. Nous ne sommes qu’en 1970 et ce premier effort évoque davantage une sorte de proto-prog psychédélique, rappelant, notamment lors des parties vocales, les Moody Blues. Sur la face A, c’est…

  • Yes - Yes

    Yes – Yes

    Le premier album sorti en 1969 d’une formation qui deviendra l’un des monstres sacrés du rock progressif quelques années plus tard. On y retrouve déjà Chris Squire (basse) et Jon Anderson (chant) à l’origine du groupe et Tony Kaye (claviers), Peter Banks (guitare, chant) ainsi que Bill Bruford (batterie). Ce premier album est honorable mais nous sommes encore loin des classiques progressifs que Yes offrira plus tard. L’ensemble reste très empreint de psychédélisme, de pop 60’s. Mention spéciale à la reprise des Byrds, l’excellente « I See You » réarrangée avec brio et deux autres favoris personnels : « Beyond And Before » qui ouvre l’album et donne un avant goût du Yes à venir, les…