• Popol Vuh - Letzte Tage - Letzte Nächte

    Popol Vuh – Letzte Tage – Letzte Nächte

    Letzte Tage – Letzte Nächte est le septième album de Popol Vuh et probablement l’un de ses meilleurs. L’un des plus « rock » également avec la guitare plus en avant qu’à l’accoutumé de Daniel Fichelscher (guitare et percussion) qui éclipse ici très souvent le piano du fondateur Florian Fricke. Certains passages m’évoquent Mike Oldfield mais aussi Dead Can Dance sur l’incantatoire « Haram Dei Raram Dei Haram Dei Ra » notamment, grâce aux voix superbes de Djong Yun et Renate Knaup (Amon Düül II) . La sitar jouée par Al Gromer et la tamboura, par Ted De Jong participent à la nature ethnique et à l’atmosphère apaisante de l’album. Letzte Tage – Letzte Nächte offre une musique mystique et spirituelle particulièrement…

  • Edgar Froese - Epsilon In Malaysian Pale

    Edgar Froese – Epsilon In Malaysian Pale

    Si je possédais déjà quelques vinyles depuis pas mal de temps, du Marillion, du Pink Floyd, du King Crimson ou du Mike Oldfield par exemple, je crois bien que c’est à partir de cet album d’Edgar Froese que je me suis véritablement intéressé au vinyle et d’ailleurs, dans le même temps, à la musique électronique allemande, il a quelques années de ça. Pourquoi cet album en vinyle ? Tout simplement parce qu’à l’époque et sûrement par hasard, je ne le trouvais pas en CD à prix raisonnable. D’autant plus que l’album a été remixé en 2004, réédité avec une nouvelle pochette toute laide, bref le cauchemar. Le risque de le…