Camel – Moonmadness

Quatrième album des anglais et encore un classique du genre ! Moonmadness forme pour moi avec Mirage et The Snow Goose, la trilogie incontournable du groupe, trois albums indispensables pour tout amateur de rock progressif qui se respecte.

Si The Snow Goose était instrumentale, on retrouve avec grand plaisir la voix apaisante de Andy Latimer sur Moonmadness (elle se fait toutefois bien moins présente que sur Mirage). Après l’intro déjantée « Aristillus », la face A propose déjà une pièce de choix avec l’excellente « Song Within A Song » qui comme son nom l’indique offre de multiples changements, alternant entre atmosphères planantes et passages rythmés. « Chord Change » est elle aussi magnifiquement changeante et variée. « Spirit Of Water » termine cette première face de façon plus intime, tout en délicatesse et poésie.

La face B est encore plus réussie avec l’excellent « Another Night », sans aucun temps mort, particulièrement rythmée et efficace. « Air Born » est plus planante, toute en finesse, menée par la flûte traversière délicate de Latimer.

L’album se termine sur l’incandescent « Lunar Sea », une instrumentale de 9 minutes absolument fabuleuse, qui montre un groupe vraiment au sommet de son art.

Moonmadness est le dernier album avec la formation classique de Camel et certainement son dernier « très grand » album (avant la renaissance à partir de 1991…). Un classique du groupe, un classique du genre !

Article suivant Post

Article précédant Post

Laisser un commentaire

© 2018 Grooves & Memories

Thème par Anders Norén, modifié par Sound Chaser