Kansas – Kansas

Réédition de 1978 européenne pour ce premier album du groupe Kansas sorti en 1974, le premier d’une belle série d’albums constituant l’âge d’or de la formation américaine, de 1974 à 1977.

Un premier album tout à fait respectable, certes un peu dans l’ombre des albums suivants, moins ambitieux, moins abouti, mais néanmoins très réussi avec déjà un style bien personnel grâce la voix exceptionnelle de Steve Walsh et la présence du violon de Robby Steinhardt, une des spécificités originales du groupe.

L’album commence sur les chapeaux de roues avec l’entraînante « Can I Tell You » et « Bringing It Back », titre de JJ Cale revisité, deux titres particulièrement rythmés et accrocheurs. « Lonely Wind » est un titre un peu différent, plus symphonique et laisse entrevoir une autre facette de Kansas. « Belexes » évoque Deep Purple avec une belle interprétation de Robby Steinhardt au chant lead. La face A se termine sur le premier titre réellement plus recherché de l’album à savoir « Journey From Mariabronn » et son excellent final.

Mais c’est la face B que je préfère car passé la plus anecdotique country rock/americana « The Pilgrimage », Kansas dévoile l’étendu de son potentiel à travers deux pépites progressives que sont « Aperçu » et ses 9 minutes de haute volée qui font penser à du Yes sur-vitaminés et le morceau final, l’épique « Death Of Mother Nature Suite », aux multiples changements, soli bien sentis et performances vocales de Robby et Steve remarquables. Un de mes titres préférés du groupe et une fabuleuse façon de terminer l’album !

Rock progressif accessible ou rock plus recherché que la moyenne, dur à dire mais quoiqu’il en soit et au-delà des styles, il s’agit d’un excellent premier album avec quelques titres vraiment marquants. Les musiciens sont, qui plus est, déjà impressionnants de maîtrise. A découvrir ou redécouvrir !

Article suivant Post

Article précédant Post

Laisser un commentaire

© 2018 Grooves & Memories

Thème par Anders Norén, modifié par Sound Chaser