Chroniques

Archives des vinyles chroniqués, par ordre alphabétique

  • Emerson, Lake & Palmer - Emerson, Lake & Palmer

    Emerson, Lake & Palmer – Emerson, Lake & Palmer

    Premier album sorti en 1970 du supergroupe ELP composé de Keith Emerson (ex-The Nice), Greg Lake (ex-King Crimson) et Carl Palmer (ex-Atomic Rooster), une formation de haut vol ! Et pour un premier album, les anglais frappent fort puisqu’ils livrent ici certainement l’un des albums de rock progressif le plus intéressant de 1970 avec notamment Trespass (Genesis), Lizard (King Crimson) ou encore He To He, Who Am The Only One (Van Der Graaf Generator). « The Barbarian » ouvre la face A sur un riff lourd à souhait que ne renieraient pas certains groupes de heavy puis dérive vers une ambiance plus jazzy au tempo rapide typique du style ELP à venir.…

  • Eye - Vision And Ageless Light

    Eye – Vision And Ageless Light

    Album de l’année 2016 sur Grooves & Memories! Vision And Ageless Light est un album que j’attendais depuis pas mal de temps, depuis ma découverte du premier effort studio du groupe, Second Sight, à vrai dire. Il s’agit sans aucun doute (et d’assez loin) de mon album préféré de 2016 et ce fut une évidence dès les premières secondes de Mellotron de « Book Of The Dead ». Vous savez ce sentiment que vous pouvez avoir devant l’introduction d’un film qui plante tout de suite le décor et vous laisse penser que vous allez passer un excellent moment. Eye est sans conteste mon groupe favori de vintage prog (avec Astra et Wobbler,…

  • Fireballet - Night On Bald Mountain

    Fireballet – Night On Bald Mountain

    Ce premier album de Fireballet ne fait pas vraiment l’unanimité. Enième ersatz américain de Genesis, Yes et consorts pour beaucoup (les même reproches d’autant plus justifiés pour le coup qu’a pu subir Starcastle ou encore Druid), Night On Bald Mountain n’a tout simplement pas trouvé sa place parmi les classiques du genre. Evidemment je ne partage pas vraiment cet avis puisque cet album a longtemps figuré sur ma wishlist avant que je ne le trouve par hasard à Londres en 2016. Alors évidemment leur groupe est inspiré par le mouvement progressif britannique, sans nul doute, mais ce qui me plaît et qui fait toute la différence avec un groupe comme Starcastle justement…

  • Focus - In And Out Of Focus

    Focus – In And Out Of Focus

    In And Out Of Focus est la réédition anglaise de 1973 du premier album du groupe hollandais Focus, Focus Plays Focus, sorti en 1970. Titre, pochette et ordre des morceaux différent, cette réédition est sortie à l’époque suite au succès des albums à venir, Moving Waves et Focus III. Ce premier album pose les bases du son Focus mais il faut bien dire qu’on n’est pas encore en présence du rock progressif inspiré qu’ils nous livreront quelques années plus tard. Nous ne sommes qu’en 1970 et ce premier effort évoque davantage une sorte de proto-prog psychédélique, rappelant, notamment lors des parties vocales, les Moody Blues. Sur la face A, c’est…

  • Edgar Froese - Epsilon In Malaysian Pale

    Edgar Froese – Epsilon In Malaysian Pale

    Si je possédais déjà quelques vinyles depuis pas mal de temps, du Marillion, du Pink Floyd, du King Crimson ou du Mike Oldfield par exemple, je crois bien que c’est à partir de cet album d’Edgar Froese que je me suis véritablement intéressé au vinyle et d’ailleurs, dans le même temps, à la musique électronique allemande, il a quelques années de ça. Pourquoi cet album en vinyle ? Tout simplement parce qu’à l’époque et sûrement par hasard, je ne le trouvais pas en CD à prix raisonnable. D’autant plus que l’album a été remixé en 2004, réédité avec une nouvelle pochette toute laide, bref le cauchemar. Le risque de le…

  • Peter Gabriel - So

    Peter Gabriel – So

    Un des disques incontournables du grand Peter Gabriel. Bizarrement, si je suis absolument fan de sa carrière au sein de Genesis, je suis beaucoup moins passionné par sa carrière solo. J’apprécie évidemment la majorité de ses albums ne serait-ce que pour sa voix, mais musicalement je ne suis pas toujours très réceptif. Des exceptions évidemment! Le troisième album, Melt mais aussi son dernier album en date vraiment réussi à mon sens, j’ai nommé Up, et donc  l’album qui nous intéresse ici, « So ». L’album regorge d’excellents titres, de tubes aussi (le fameux « Slegdehammer » ou encore « Don’t Give Up », duo magnifique avec Kate Bush), d’une production assez énorme et d’arrangements aux petits oignons. « Red Rain » qui ouvre…