• Focus - In And Out Of Focus

    Focus – In And Out Of Focus

    In And Out Of Focus est la réédition anglaise de 1973 du premier album du groupe hollandais Focus, Focus Plays Focus, sorti en 1970. Titre, pochette et ordre des morceaux différent, cette réédition est sortie à l’époque suite au succès des albums à venir, Moving Waves et Focus III. Ce premier album pose les bases du son Focus mais il faut bien dire qu’on n’est pas encore en présence du rock progressif inspiré qu’ils nous livreront quelques années plus tard. Nous ne sommes qu’en 1970 et ce premier effort évoque davantage une sorte de proto-prog psychédélique, rappelant, notamment lors des parties vocales, les Moody Blues. Sur la face A, c’est…

  • Yes - Yes

    Yes – Yes

    Le premier album sorti en 1969 d’une formation qui deviendra l’un des monstres sacrés du rock progressif quelques années plus tard. On y retrouve déjà Chris Squire (basse) et Jon Anderson (chant) à l’origine du groupe et Tony Kaye (claviers), Peter Banks (guitare, chant) ainsi que Bill Bruford (batterie). Ce premier album est honorable mais nous sommes encore loin des classiques progressifs que Yes offrira plus tard. L’ensemble reste très empreint de psychédélisme, de pop 60’s. Mention spéciale à la reprise des Byrds, l’excellente « I See You » réarrangée avec brio et deux autres favoris personnels : « Beyond And Before » qui ouvre l’album et donne un avant goût du Yes à venir, les…

  • Jonathan Snipes And William Hutson - Room 237

    Jonathan Snipes And William Hutson – Room 237

    Room 237 est la bande originale du documentaire du même nom sur le chef d’oeuvre de Stanley Kubrick, Shining. Death Waltz nous a sorti une bien belle édition avec vinyle coloré 180g à jouer en 45 tours, un poster et le CD de la bande originale complète, le tout dans un fourreau rigide certes peu pratique mais très classe. On retrouve donc sur le vinyle le meilleur de la bande son du documentaire avec en tête les excellents « To Keep From Falling Off », « Moon Landing » et « Dies Arie ». Cette bande son s’adresse aux fans de Tangerine Dream, John Carpenter mais aussi Goblin (sur « Dies Arie » notamment) et aux amateurs de…

  • Marillion - Misplaced Childhood

    Marillion – Misplaced Childhood

    Misplaced Childhood est le troisième album de Marillion et son plus gros succès commercial avec un séjour dans les charts anglais de 41 semaines. L’album contient également les deux plus gros singles du groupe à savoir « Kaleigh » et « Lavender ». Deux titres à la mélancolie légère, teintés d’une certaine naïveté liée au concept de l’album, mais surtout deux titres terriblement efficaces et entêtants. La pièce de résistance de la face A s’intitule « Bitter Suite », près de 8 minutes de montagnes russes émotionnelles exceptionnelles. Si les deux premiers albums du groupe étaient déjà très réussis, Marillion change de ligue avec cet album. Les compositions et les arrangements sont bien plus aboutis que…

  • Kansas - Kansas

    Kansas – Kansas

    Réédition de 1978 européenne pour ce premier album du groupe Kansas sorti en 1974, le premier d’une belle série d’albums constituant l’âge d’or de la formation américaine, de 1974 à 1977. Un premier album tout à fait respectable, certes un peu dans l’ombre des albums suivants, moins ambitieux, moins abouti, mais néanmoins très réussi avec déjà un style bien personnel grâce la voix exceptionnelle de Steve Walsh et la présence du violon de Robby Steinhardt, une des spécificités originales du groupe. L’album commence sur les chapeaux de roues avec l’entraînante « Can I Tell You » et « Bringing It Back », titre de JJ Cale revisité, deux titres particulièrement rythmés et accrocheurs. « Lonely…

  • Porcupine Tree - Stupid Dream

    Porcupine Tree – Stupid Dream

    Voici une réédition de 2013 d’un des albums majeurs de Porcupine Tree, Stupid Dream, sorti en 1999. Il s’agit du même remix que l’édition sortie à 1000 exemplaires de 2005, mais contrairement à cette dernière, les titres bonus qui étaient alors disponibles sur la face 4 ont été supprimés (on les retrouve sur l’excellent Recordings). Les morceaux de l’album occupent ainsi l’ensemble des deux disques, ce qui laisse suggérer une qualité sonore supérieure, si tant est que cela soit vraiment perceptible. A noter également que cette édition est proposée en 180g. Voilà pour l’aspect technique du vinyle, pour l’aspect artistique, c’est somme toute beaucoup plus simple, il s’agit du premier grand…