• King Crimson - Red

    King Crimson – Red

    Septième album de King Crimson, sorti la même année que son prédécesseur, l’excellent Starless And Bible Black, en 1974. On y retrouve la fine équipe, Robert Fripp (guitares), John Wetton (voix, basse) et Bill Bruford (batterie) qui sévit depuis le fabuleux Lark’s Tongues In Aspic. Il s’agit de l’incarnation du Roi Pourpre que je préfère, sans nul doute et Red reste pour moi l’album définitif du groupe, son chef d’oeuvre (avec évidemment son premier album culte, In The Court Of The Crimson King de 1969). Un classique progressif intemporel qui met à peu près tout le monde d’accord. Red clôt une décennie musicale aventureuse et ambitieuse. Il faudra attendre 1981 avant…

  • Genesis - Foxtrot

    Genesis – Foxtrot

    Réédition française de 1976 de ce classique du rock progressif symphonique sorti en 1972. Après l’excellent Nursery Cryme, sorti en 1971, Genesis livre un album encore un peu plus abouti avec quelques titres incontournables à la clé. A commencer par « Watcher Of The Skies » et son introduction au Mellotron culte, sombre et inquiétante, qui plante le décor et donne le ton de l’album. « Time Table », le moment de répit de la face A, petite ballade moins indispensable mais qui reste la bienvenue avant d’enchaîner sur l’excellente « Get’Em Out By Friday » et une performance vocale impressionnante de Peter Gabriel, théâtrale et inspirée. La face A se termine sur « Can-Utility And The…

  • Black Mountain - In The Future

    Black Mountain – In The Future

    Quatre ans après un premier album éponyme sympathique sans être transcendant, le groupe de Vancouver sort en 2008 In The Future, un deuxième album tout simplement monumental. J’en parlais récemment au sujet de Astra, j’ai une passion pour ces groupes aux sonorités vintage et dans le genre, Black Mountain fait partie de mes favoris. In The Future propose un mélange très réussi de rock psychédélique, de stoner, de space rock, de folk avec des envolées progressives jubilatoires. La face A commence avec l’entraînante « Stormy High » puis la ballade « Angels » et ses nappes de Mellotron mais les choses sérieuses commencent réellement avec l’excellente « Tyrants » et ses 8 minutes aux multiples changements…

  • Yes - Time And A Word

    Yes – Time And A Word

    Deuxième album des anglais et déjà un album charnière pour plusieurs raisons. L’arrivée aux manettes d’un certain Eddie Offord, qui deviendra leur ingénieur du son sur toute la période classique (jusqu’en 1974), c’est un premier point important. Ensuite, Yes se plie déjà à l’exercice de l’orchestre (comme d’autres à l’époque, les Moody Blues, Deep Purple, The Nice… Avec plus ou moins de succès), afin d’apporter la dimension symphonique dont rêvent Jon Anderson et Chris Squire. Un autre élément important de l’album : la basse ! La Rickenbacker de Chris Squire est beaucoup plus en avant que sur le premier album et on touche du doigt le son et le style…

  • Astra - The Black Chord

    Astra – The Black Chord

    The Black Chord est le deuxième album du groupe américain de San Diego, Astra. Leur premier album, The Weirding, m’avait déjà fait forte impression, un premier effort impressionnant mais peut-être un peu long et à la production vintage malheureusement un peu brouillonne. Avec The Black Chord, Astra répare ses erreurs en proposant un album tout aussi ambitieux mais plus court, gagnant ainsi en efficacité et une production toujours aussi vintage mais beaucoup plus précise et lumineuse. Musicalement, Astra reste dans un style très typé, un rock progressif 70’s davantage orienté ambiances planantes qu’envolées techniques. On pense souvent à Pink Floyd mais aussi à Hawkwind ou Nektar. The Black Chord est…

  • Porcupine Tree - Lightbulb Sun

    Porcupine Tree – Lightbulb Sun

    Très belle réédition de 2017 chez Kscope du septième album de Porcupine Tree, Lightbulb Bulb, sorti en 2000, pressage en 180g sur deux vinyles transparents. Pour aller droit au but, je ne trouve guère de défaut à cet album. Entre les titres efficaces et intelligemment accrocheurs que sont « Lightbulb Sun », « Four Chords That Made A Million » ou « Last Chance to Evacuate Planet Earth Before It Is Recycled », l’impression d’être hors du temps qu’offrent « How Is Your Life Today? » ou encore « Where We Would Be », les pépites pop que sont « The Rest Will Flow » et plus encore l’entêtante « Shesmovedon » et son refrain implacable, on tient là une bonne base. Mais c’est…